Écriture

Èditions Bernard Barrault, 1989
Èditions J'ai lu, 1990
Èditions de l'Aube, 2003

Kim Lefèvre
Métisse blanche
Préface de Michèle Sarde


[Kim Lefèvre] offre ici un beau récit, dû précisément aux vertus de son métissage culturel et linguistique qui démystifie bien des poncifs : témoignage sur la xénophobie et la discrimination dans les sociétés non occidentales, roman de formation à travers les pérégrinations d'une paria d'aujourd'hui, plaidoyer qui crie l'innocence d'une femme partagée dans son être par son origine double et la honte de sa mère. Œuvre rédemptrice dont la parole rachète en ce qu'elle désigne le mal. Œuvre d'amour enfin qui projette sous les feux de la rampe les deux faces d'une femme et d'une terre rejetée et bien aimée.
Extrait de la préface